Question:
Autoroute or not?
Michel Keijzers
2020-03-22 08:45:51 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai fait un circuit assez complexe (du moins pour mon niveau).

Après avoir passé quelques heures à essayer d'autoroute manuellement, je n'avais que 5% terminé, et à chaque fois je me suis heurté à des obstacles pour ne pas pouvoir continuer le routage.

J'ai donc essayé d'utiliser le routeur automatique de CircuitMaker. Au départ, je pensais que cela faisait du bon travail, mais j'ai ensuite découvert que la plupart des pistes autoroutées avaient des vioations, alors j'ai activé l'option `` Rip-up Violations After Routing '' et j'ai découvert que 25% -50% étaient automatiquement routés. Voir ci-dessous.

enter image description here

Je suis sûr que je peux améliorer la rotation ou la réorganisation des composants, mais j'espérais qu'un routeur automatique pourrait faire mieux (ou du moins j'espère qu'il y a «une» solution). Afaik j'ai vu des cartes beaucoup plus complexes qui sont routées (soit à la main, soit automatiquement).

Je me demande quelle est maintenant la meilleure approche pour continuer:

Ma configuration / mes paramètres sont:

  • Panneau à deux couches
  • La couche inférieure est initialement un plan GND (mais le routeur automatique peut l'utiliser pour mettre des traces dessus).
  • J'ai utilisé (pour l'instant) les réglages les plus simples (dégagement 5 mil, plus petite largeur de voie 5 mil)
  • J'ai défini plusieurs fois des classes nettes, mais ne les utilisez pas (pour l'instant) pour vérifier les règles (donc chaque largeur de piste est définie sur 5 mils)

De plus, de nombreux composants transistor (Q) ne sont pas entièrement définis (il faut donc ajouter / acheminer encore plus de pistes).

Comment dois-je procéder pour acheminer ce PCB?

  1. Utiliser le routeur automatique mais différemment? (si oui, comment?)
  2. Vous avez passé (beaucoup) plus de temps sur la rotation / le relais?
  3. Utilisez un plus gros PCB? (J'espère que non, car je veux vraiment l'avoir dans environ 18x12 cm qui est celui-ci)?
  4. Déplacer certaines pièces? (J'ai le sentiment que même les CI sont suffisamment espacés, mais je n'ai pas beaucoup d'expérience dans ce domaine).
  5. Vous supprimez le plan GND? (Bien que même le routeur automatique ne puisse pas en tirer grand-chose avec / sans le plan GND). J'utilise aussi des traces numériques / analogiques, donc je pense que GND est bon, peut-être nécessaire.
  6. Ou ai-je manqué certains paramètres (CircuitMaker) qui permettent d'autorouter ce PCB?

UPDATE

Il semblait que le routeur automatique fonctionnait bien.Cependant, comme j'ai sélectionné l'option "Rip-up Violations After Routing", le routeur automatique a jeté toutes les traces violant.

Malheureusement, il y a beaucoup de violations de dégagement d'empreinte intérieure que je ne sais pas comment supprimer.Pour une question connexe à mon sujet, reportez-vous à Altium 'Ignorer les espaces de pad pour tamponner dans une empreinte' dans CircuitMaker?.

Si la deuxième couche de votre carte à deux couches est réservée au sol, je doute que ce soit routable.
@reinderien cela ne signifie pas qu'il ne devrait pas y avoir de traces sur la couche inférieure.
Vos traces semblent trop petites pour être fabriquées.Quelle est la taille de la trace, êtes-vous sûr qu'elle est 5/5?S'agit-il d'une carte simple face (tous les composants / traces d'un côté)?S'il s'agit d'une planche à 2 faces, je ne vois pas cela comme difficile à acheminer.
Tous les ingénieurs de configuration de circuits imprimés que je connais détestent les routeurs automatiques.Ils font tout à la main.Personnellement, j'ai obtenu de bons résultats avec le routeur automatique PADS dans certains cas pas trop complexes, mais je fais toujours pas mal de nettoyage par la suite.
@RonBeyer Oui, c'est 5/5.Tous les composants sont en effet d'un seul côté.Et c'est une carte à 2 faces, mais le routeur automatique ne peut pas du tout le gérer.
avez-vous défini via des contraintes?
@dlatikay La carte à 2 couches est par défaut je pense, et j'ai placé les composants manuellement (y compris la rotation).Ce n'est pas encore parfait, je voulais juste voir ce que le routeur automatique en ferait, vérifier s'il est possible de router de toute façon.
Sept réponses:
#1
+31
JRE
2020-03-22 17:19:48 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je pense que le placement des pièces est votre plus gros problème.

Regardez U6 et les U13, U14 et U15.

U6 a plusieurs connexions à U13, mais ces connexions doivent croiser toutes les connexions à U11 et U12 pour y arriver.

U14 et U15 sont similaires - toutes les connexions avec eux doivent croiser des connexions avec d'autres circuits intégrés pour accéder à U6.

Vous avez placé vos pièces dans un joli ordre numérique. Cela facilite la recherche des pièces sur la carte, mais rend le routage plus compliqué.

  • Ignorez les désignateurs de pièce.
  • Placez vos pièces strictement par fonction et en minimisant les croisements dans le nid de rats.
  • Placez d'abord tout connecteur qui doit être physiquement à un endroit particulier.
  • Déplacez les composants connectés aux connecteurs pour minimiser les croisements dans le nid de rats.
  • Placez le reste des pièces de manière à minimiser les croisements dans le nid de rats.

Je pense que votre circuit peut être géré sur une carte double face, mais vous allez devoir être plus flexible dans l'emplacement des pièces.


Mmmpf. Je n'ai pas vraiment répondu à votre question.

Ne vous embêtez pas avec le routeur automatique. Comme la plupart des gens, je les ai essayés et j'ai découvert que je pouvais acheminer mes planches plus rapidement et mieux à la main.

Les routeurs automatiques peuvent fonctionner correctement si vous avez le temps de régler les paramètres pour de meilleures performances. Cela prendra beaucoup de temps et de patience.

À peu près le seul moment qui aurait du sens, c'est si vous faites de gros PCB multicouches avec des milliers de nœuds où vous vous attendez à beaucoup de changements. Le réacheminement manuel de ce genre de chose demanderait beaucoup de travail, donc le réglage du routeur automatique en vaudrait la peine.


Suggestions supplémentaires:

Regardez votre schéma.

  • Essayez de dessiner le schéma un peu comme la configuration de votre PCB et regroupez les multiplexeurs par fonction et IC.

  • Essayez de minimiser les croisements dans le schéma en regroupant quels signaux passent par quels circuits intégrés et quels multiplexeurs.

  • Plus il est simple de dessiner le schéma, plus il sera facile de disposer le PCB.
  • Dessinez votre circuit en utilisant des fils pour toutes les connexions plutôt qu'en utilisant des indicateurs de signal.
  • Votre objectif est un schéma simple et lisible avec (presque) toutes les connexions sous forme de fils et très peu de connexions croisées.Cela se traduira par une disposition de PCB avec moins de connexions croisées.
  • Gardez à l'esprit la diaphonie puisque vous travaillez avec de l'audio.
  • Vous souhaiterez utiliser des CI multiplexeurs séparés pour certains signaux afin de réduire la diaphonie entre les canaux.Vous devrez garder cela à l'esprit tout en simplifiant le circuit.
Merci pour tous ces conseils ... J'aurai besoin de temps pour les exécuter.J'ai également trouvé un autre problème qui pourrait résoudre mon problème de routage automatique, mais je le poserai dans une nouvelle question.
Je fais partie de ceux qui n'utilisent pas les routeurs automatiques.Je les ai essayés et j'ai découvert que je passais plus de temps à attendre sur le routeur automatique et à essayer de régler ses performances qu'il ne me faudrait pour faire le routage manuellement.Cela en vaut probablement la peine si vous faites des PCB multicouches avec des milliers de nœuds.Pour la plupart des choses, cela ne vaut tout simplement pas la peine.
Peut-être parce que j'ai échoué à le faire la première fois, mais je vais réessayer, car cela semble possible d'une manière ou d'une autre.
Le placement de C16 à C23 est également très suspect.Sont-ils des condensateurs de découplage?Ensuite, ils devraient être juste à côté des pièces qu'ils sont censés découpler.
En tant qu'ancien employé d'Altium, Dave Jones de l'EEVBlog décrit assez bien les routeurs automatiques: https://www.youtube.com/watch?v=6JYG49zgEio
Si certains des circuits intégrés sont des périphériques multiples (tels que des amplificateurs quadruples - je n'en ai aucune idée), alors la permutation de portes (qui peut devoir être effectuée manuellement) peut considérablement simplifier le routage.Je n'utilise pas d'autorouteurs même pour les cartes complexes.J'ai vu de nombreuses démonstrations, mais comme avec les * conceptions de référence * (qui doivent montrer une partie sous le meilleur jour possible), elles posent généralement plus de problèmes qu'elles n'en résolvent.Configurer le routeur automatique pour n'affecter que certains réseaux est une option que j'ai utilisée dans le passé.
@Michael Ce ne sont pas des condensateurs de dérivation, mais le signal audio est acheminé à travers l'un de ces condensateurs.Tous les condensateurs de dérivation sont principalement au-dessus du circuit intégré (je ne les aime pas trop près, car je dois les souder à la main.
@DerStrom8 Merci, je vais regarder la vidéo
@PeterSmith En fait, j'ai seulement essayé le routeur automatique parce que je ne pouvais pas le faire manuellement, mais avec quelques astuces (de JRE et d'autres), je peux peut-être.Je ferai de mon mieux pour réessayer.Il n'y a pas d'amplificateurs, mais beaucoup de multiplexeurs (CD4051 / CD4052), donc je peux repositionner soit les composants qui sont contrôlés par eux, soit changer les sorties sur les multiplexeurs.
J'ai donné +1 pour ne pas utiliser autorouter;Mais ce conseil est uniquement destiné aux personnes ne sachant pas QUAND l'utiliser.Autorouter est parfaitement adapté pour acheminer un faible nombre de traces (et il le fera mieux que vous) mais ne lui alimentez jamais une carte entière à la fois.
@antipattern Je pense que je peux me considérer comme quelqu'un qui ne connaît pas toutes les implications quand utiliser un autorouter, donc je vais essayer (à nouveau) à la main, après avoir amélioré la mise en page.
@MichelKeijzers Comme pour tout dans ce domaine, il faut de la pratique.Vous apprendrez plus vous le ferez.Vous découvrirez de petites astuces pour obtenir vos traces là où vous en avez besoin, vous aurez une meilleure idée de la façon de disposer vos composants, etc. Le placement correct des composants représente environ 75% du processus de mise en page.Continue d'essayer!
@DerStrom8 Oui, je sais ... Dommage que ce soit un hobby donc c'est fait pendant le temps libre (avec Corona j'ai plus de temps pour les loisirs à la maison).Je vérifierai en effet un meilleur placement.Merci.
J'ai en fait quelques sous-questions de suivi pendant que je lis ces derniers conseils.Par exemple.drapeaux de signalisation, vous voulez dire les ports par là?J'utilise 12 schémas de circuit et (donc) beaucoup de ports entre eux (mais aussi à l'intérieur d'un schéma).Que voulez-vous dire avec différents circuits intégrés pour certains signaux?Presque tous les multiplexeurs contrôlent les signaux audio et sont contrôlés par des signaux numériques.
Si vous avez des signaux audio puissants (des centaines de millivolts et plus) et des signaux audio très faibles (des dizaines de millivolts et moins), vous voudrez éviter de router des signaux forts et des signaux faibles via le même circuit intégré.Même s'ils passent par différents multiplexeurs sur la puce, il y aura une diaphonie entre les multiplexeurs de la puce.Un signal fort provoquera plus de diaphonie qu'un signal faible.Il serait alors logique d'acheminer des signaux forts via un circuit intégré et des signaux faibles via un autre.
Oui, les indicateurs de signal peuvent être appelés ports dans votre logiciel.Je veux dire ces choses où un fil se termine par un nom, et vous pouvez connecter d'autres fils à ce nom.Ils sont pratiques et réduisent l'encombrement, mais ils peuvent masquer la façon dont vos signaux fonctionnent réellement.
#2
+7
Neil_UK
2020-03-22 11:56:06 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si vous avez une carte à deux couches et que vous en dédiez une à la masse, il est peu probable que vous puissiez tout acheminer sur l'autre couche.

Avec un tableau aussi complexe, vous avez besoin d'une politique. Le simple fait de laisser tomber des fils ici et là ne fonctionnera pas. Je remarque que ce sont principalement des circuits intégrés DIL, ce qui signifie que ce n'est pas une carte RF. Donc, même si vous avez encore besoin d'un sol compétent, vous n'avez pas besoin d'un plan au sol.

Choisissez un sol quadrillé. Tracez une série de pistes au sol Est-Ouest sur une couche et Nord-Sud sur l'autre couche. Connectez-les dans une grille avec des vias, de préférence au niveau des broches de masse des circuits intégrés.

Placez maintenant vos autres pistes. Suivez la même orientation sur chaque couche, via à travers lorsque vous changez de direction, et vous aurez toujours une méthode systématique pour aller de A à B, sans bloquer topologiquement toute autre connexion. Vous pouvez toujours rencontrer des problèmes d'encombrement, ce qui signifie que vous devez revenir en arrière et modifier vos emplacements.

Ce routage EW / NS à deux couches est appelé «Manhattan Routing».

La plupart / certains? les routeurs automatiques ont une option pour vous permettre de restreindre les pistes sur certaines couches, vous pouvez donc configurer le vôtre pour suivre ce modèle d'orientation. Cependant, travailler avec une mise en page Manhattan signifie que le routage manuel est assez simple.

Je ne recommanderais pas de laisser le sol jusqu'à la fin, puis de «remplir les zones vides de cuivre, en utilisant des vias pour relier les connexions entre les polygones isolés». La carte est tellement occupée que vous manquerez quelque chose, et il n'y a aucune garantie que vous puissiez réellement obtenir une connectivité au sol. Mieux vaut commencer par une grille au sol complète (facile à placer et à vérifier), puis placer une piste à la fois (facile à placer et à vérifier).

J'ai mis à jour la partie settins, je voulais dire que j'ai mis GND sur la couche inférieure, mais cela ne veut pas dire qu'il ne peut y avoir aucune route via la couche inférieure.De plus, tous les circuits intégrés sont SMD, pas DIL.J'essaierai l'approche de Manhattan.
Permettre des pistes à travers une zone au sol est fonctionnellement identique à laisser le sol jusqu'à la fin, ce que je ne recommande pas.Le sol se transforme en rideau de dentelle, sans aucune garantie de connectivité, et doit ensuite être réparé si nécessaire.Cependant, là où c'est nécessaire, il est maintenant difficile de comprendre, et c'est difficile à réparer, avec une carte complètement routée.
Jusqu'à présent, j'ai toujours mis GND à la couche inférieure en premier (mais je n'ai fait que quelques cartes beaucoup plus simples, juste pour essayer, ne jamais les laisser fabriquer), mais je vais l'essayer à votre façon.
Si vous dessinez d'abord le rectangle au sol * et interdisez les polygones isolés *, cela deviendra rapidement clair si vous séparez une partie du rectangle de l'autre, car vous n'aurez plus de remplissage à cet endroit.
@DoktorJ Malheureusement, ce que l'outil entend par «pas de polygones isolés» n'est pas le même que ce que les ingénieurs en électronique entendent par «le plan de masse n'est pas transformé en rideau de dentelle».Ce ne sont pas seulement les cartes RF qui ont besoin d'une mise à la terre sous les pistes qui transportent le signal, de nombreuses cartes basse fréquence et CC doivent garder les courants hors des connexions à la terre qui génèrent des tensions parasites là où elles ne devraient pas, la continuité pure est insuffisante.Essayer de repérer cela * après * que le tableau soit devenu complexe est difficile et sujet aux erreurs.Réparez d'abord un bon terrain, et ne le gâchez pas.
#3
+7
user1850479
2020-03-22 21:32:08 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Bien qu'une carte à deux couches soit probablement appropriée ici, lorsque vous faites des conceptions uniques, le coût pour passer de 2 à 4 couches est souvent inférieur à celui de l'expédition.Si votre objectif était d'avoir un plan de sol dédié et que vous ne vouliez pas passer beaucoup de temps à effectuer un routage efficace, l'utilisation d'une carte à 4 couches vous permettrait d'avoir un plan de sol dédié tout en simplifiant considérablement le routage.

Les choses sont un peu en suspens en ce moment à cause du virus corona, mais je viens de perforer une carte 4 couches 100x100 mm dans un service de prototypage bon marché et il est revenu moins de 30 $.J'avais l'habitude de passer des heures à essayer de monter des pièces sur 2 couches pour économiser sur des planches à 4 couches alors qu'elles coûtaient des centaines de dollars supplémentaires, mais les coûts ont baissé jusqu'à présent, cela ne vaut souvent pas la peine.

Je vais vérifier pour une carte à 4 couches, bien que d'un autre côté, beaucoup de gens conseillent d'utiliser le routage manuel, et comme mon objectif principal est d'apprendre un peu mieux l'électronique, j'essaierai une carte à 2 couches, mais bon à savoir que je devraisconsidérez une carte 4 couches si je ne peux pas faire ou faire, ou mieux, pour une future carte encore plus compliquée.
@MichelKeijzers Je ne pense pas que passer à 4 couches va vous éviter d'avoir à router manuellement au moins une partie de la carte.Cela le rend simplement beaucoup plus rapide à faire et se traduit souvent par un meilleur routage puisque vous pouvez avoir des plans d'alimentation / gnd dédiés.
Oui, c'est vrai aussi ... peut-être que je devrais essayer les deux méthodes, juste comme exercice.
Vraiment, la seule raison pour minimiser le nombre de couches est le coût.Et de 2 à 4, l'augmentation des coûts est marginale, donc je suggérerais 4. Avoir un gros plan de puissance et de masse améliore les performances du circuit, pour le dire simplement
@MrGerber J'ai vérifié mais cela signifie plus que doubler le prix ... et c'est juste pour un projet amateur, je ne sais même pas si je pourrai jamais le souder manuellement.
#4
+5
Peter Smith
2020-03-22 20:28:28 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Comme vous l'avez constaté, le routage automatique n'est pas une panacée et nécessite beaucoup de planification préalable pour réussir pour tous, sauf pour les conceptions les plus triviales.

La planification est sensiblement la même (mais plus rigoureuse) que la planification normale pour n'importe quel tableau dense ou complexe.

Configurez des blocs fonctionnels (je ne sais pas si Circuit Maker le permet bien que ce soit une partie assez standard de tout package ECAD de nos jours) et placez-les en tant que blocs séparés (pas nécessairement à leur emplacement final) et ajustez toutes les broches possibles (en déplaçant les pièces dans le bloc et / ou en permutant les portes ou en échangeant des fonctions comme dans le cas de plusieurs amplificateurs dans un paquet) jusqu'à ce que le nid de rats soit le plus propre que vous puissiez obtenir pour chaque bloc fonctionnel .

Ensuite, regardez les interfaces entre ces blocs et déplacez les blocs pour obtenir ces connexions dans le nid de rats aussi propres que possible.

Quand vous regardez le temps pris ici, le temps de routage n'est vraiment pas beaucoup plus élevé en le faisant manuellement que de laisser le routeur automatique faire son travail.

Il y a des domaines où les routeurs automatiques excellent (les interfaces mémoire parallèles à grande vitesse avec des contraintes de synchronisation strictes viennent à l'esprit); J'ai vu cela fait (comme un ensemble limité de filets que le routeur automatique peut toucher) dans certaines circonstances. généralement ces réseaux sont alors verrouillés de sorte qu'une fois que presque tout le reste est fait, vous pouvez laisser le routeur automatique faire les dernières pistes.

Une fois, j'ai fait une carte (18 couches dans ce cas, 95 mm x 55 mm) qui était un processeur PowerPC de classe GHz avec 512 Mo de mémoire DDR2 et 512 Mo de mémoire flash (et quelques autres bits) qui exposait les ports série, PCI et PCI express aux connecteurs et nous avions des exigences de puissance et de séquençage très complexes et nous (c'était une équipe) avons passé au moins une semaine à planifier l'emplacement des pièces pour que tout rentre dans l'ordre.

Je vais vérifier si CircuitMaker a des blocs fonctionnels ... J'ai divisé mon circuit en plus de 10 pages différentes, mais je ne suis pas sûr que cela puisse être fait sur un PCB.Cependant, j'ai déplacé manuellement tous les composants appartenant ensemble dans leur propre zone virtuelle. Merci pour tous les conseils et idées.Dans mon cas, j'ai peur d'avoir beaucoup d '«interface» entre chaque bloc fonctionnel (par exemple, les signaux analogiques et numériques).Heureusement, je n'ai pas vraiment de bus (comme vous le mentionnez avec les ports série, PCI express, etc.).Je vérifierai également si je dois utiliser des bus pour SPI par exemple.
#5
+3
Billy Kalfus
2020-03-22 09:13:28 UTC
view on stackexchange narkive permalink

En fonction de l'objectif de la carte et du fait que vous vous attendez à ce qu'elle réussisse ou non certains tests de conformité, il peut ne pas être nécessaire de rectifier une couche entière.Dans de nombreux cas, il peut suffire d'acheminer la carte avec des traces des deux côtés, puis de remplir la zone vide avec du cuivre connecté à la terre (de nombreux programmes de CAO ont une commande pour le faire automatiquement, généralement appelée quelque chose comme Copper Fill ou Polygon Pour, mais jeJe ne sais pas ce que c'est dans CircuitMaker).Il semble que les traces sur votre carte puissent finir par être assez clairsemées, ce qui signifie que vous pourriez toujours avoir une belle masse à faible impédance en utilisant le remplissage en cuivre.

Je suggérerais de supprimer la couche de terre telle que vous l'avez maintenant, de router la carte (généralement le routage manuel produit des résultats de meilleure qualité mais fonctionne à votre discrétion), puis de remplir les zones vides avec du cuivre, en utilisant des vias pour relier les connexions entre isoléespolygones.

J'ai fait une coulée de cuivre sur le fond (c'est dans CircuitMaker).Le problème est que le routage automatique n'a pas réussi, alors que j'ai vu (du moins en un coup d'œil) des cartes beaucoup plus compliquées.
@MichelKeijzers Exactement - vous voulez d'abord supprimer le cuivre pour que le routeur automatique puisse acheminer dans cet espace.Remplissez ensuite la zone de cuivre une fois le routage terminé.
Merci ... c'est ce que j'ai fait ... il semble que les erreurs que j'obtiens proviennent des dégagements internes du CI.
#6
+3
FrancoVS
2020-03-23 20:51:48 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Vous avez probablement confié au routeur automatique une tâche impossible. Vous réservez tout le plan inférieur pour le sol. Sans accès à un deuxième plan, le routeur ne peut pas faire croiser les vias. Cela signifie que les circuits non planaires seront impossibles à tracer (en fait, vous pourriez tracer un circuit non plan si la seule "partie non planaire" est le plan de masse).

Pour acheminer cette carte, vous devrez probablement utiliser le plan inférieur pour faire croiser les vias. Si votre routage est bien fait, cela sera réduit au minimum. Si vous donnez simplement au routeur automatique l'accès à la couche inférieure, cela devrait réussir, mais vos chemins d'approvisionnement seront probablement ... inférieurs.


Maintenant, pour les routeurs automatiques obligatoires, une partie de la réponse. Tout d'abord, cette chose non plane vous aurait été évidente si vous aviez essayé le routage à la main.

En règle générale, les routeurs automatiques devraient être utilisés pour gagner du temps sur des parties faciles et ennuyeuses du routage. Les routeurs automatiques feront un travail terrible lorsque les composants ne sont pas bien placés et ont tendance à bousiller les chemins d'alimentation et de mise à la terre.

En général, vous devez vous assurer que le placement des composants est bon, acheminer manuellement les chemins de ravitaillement, et alors seulement envisager le routage automatique. Cependant, une carte avec un mauvais positionnement des composants devrait toujours être routable si vous la rendez surdimensionnée. J'appelle cela "routage de banlieue" :-). OMI votre carte est déjà grande et le routage sur deux couches devrait être facile.

Personnellement, je n'ai eu qu'une bonne expérience en utilisant le routeur automatique sur des cartes à 4 couches pour acheminer plusieurs signaux numériques à faible vitesse sur les couches internes. Pour les cartes à 1 ou 2 couches, le routeur automatique ne fonctionnera que lorsque j'aurai enfin atteint le bon placement des composants et acheminerai les traces critiques à la main. À ce stade, cela ne me fait pas économiser beaucoup de travail.

Merci pour ce commentaire ... En fait, je laisse aussi le routeur automatique utiliser le plan inférieur, mais j'ai croisé une option dans le routeur automatique pour «Rip-up Violations After Routing».Cependant, j'ai eu des erreurs, voir: https://electronics.stackexchange.com/questions/487449/altiums-ignore-pad-to-pad-clearances-within-a-footprint-inside-circuitmaker et à cause de cela, il a été jetébeaucoup de traces, que je pensais problématiques, mais elles ne le sont pas.
Je mettrai à jour ma question
Eh bien, dans ce cas, vous avez le routeur automatique une tâche même impossible: "acheminer cette carte, * qui contient des composants avec des violations de règles de conception *, sans violations de règles de conception"
Peut-être… mais ce sont des composants existants (non créés par soi-même), et il n'y a aucun moyen (que je sache) de se débarrasser de ces violations sauf de les ignorer.Altium a une option pour cela («ignorer les dégagements de pad à pad dans une empreinte» mais pas CircuitMaker).
Je ne connais pas CircuitMaker.Cependant, vos empreintes semblent assez conservatrices.Lesquels n'obéissent pas aux autorisations?Peut-être devriez-vous réévaluer vos autorisations?Dans votre autre article, il semble que vous utilisez 10mils ... en avez-vous vraiment besoin?
J'utilise 10 mils parce que j'ai lu ou vu que l'utilisation du minimum (5 mils) peut mieux ne pas être utilisée, mais je devrais peut-être essayer de vérifier les valeurs entre 5 et 10. L'empreinte du LQF (STM32F103) pose des problèmes.Il faudrait que je vérifie les autres.
#7
+2
supercat
2020-03-23 20:54:03 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Au lieu d'essayer d'avoir une couche principalement broyée, je suggérerais de dessiner une paire de lignes verticales d'alimentation et de masse à des intervalles d'environ 1 à 2 pouces sur la couche supérieure (probablement une sous chaque colonne de puces et une à mi-chemin entre les colonnes de puces) et dessinez des paires de lignes d'alimentation et de masse horizontales à des intervalles similaires (peut-être immédiatement au-dessus et en dessous de chaque colonne de puces). Cousez les lignes avec un via à chaque intersection. Le routage automatique devrait alors être relativement simple. Les itinéraires finiront avec beaucoup de vias, mais votre carte semble que les canaux verticaux et horizontaux seraient suffisamment larges pour transporter les signaux nécessaires.

L'utilisation de ce style de routage nécessitera probablement que les composants soient placés moins densément que ce qui serait nécessaire si vous utilisez une carte multicouche, mais il semble que vos composants sont déjà assez espacés. Je ne sais pas si les routeurs automatiques modernes commenceraient à essayer de le faire, mais mettre des horizontales sur la couche inférieure permettrait à un routeur automatique de disposer des vias pour chaque puce sous forme de quatre colonnes avec un espacement de 100 mil, ce qui laisserait beaucoup de place pour le routage horizontal entre les vias à l'arrière. Il n'y a peut-être pas beaucoup de place sous les puces pour le routage vertical, mais il devrait y en avoir assez pour l'alimentation et la terre.

BTW, si l'espace le permet, il peut être utile de commencer à disposer la carte avec deux réseaux électriques et deux filets de terre, dont l'un utilise les pistes verticales qui traversent les centres des puces et dont l'autre utilise la verticale pistes qui courent entre les puces. Connectez les broches d'alimentation et de mise à la terre au premier réseau et les broches de signal attachées au dernier. Connectez les réseaux après le routage. Cela garantira que le cerclage des broches sera accessible quelque part au cas où il serait nécessaire de rompre la connexion d'alimentation / terre à ces broches et de les connecter à autre chose.

Merci pour ces conseils ... J'ai besoin de les lire plusieurs fois pour voir comment je peux exactement le faire, mais cela me semble une bonne idée.La raison pour laquelle je n'ai pas trop rapproché les composants est que je ne suis pas (encore) à l'aise avec le soudage SMD, c'est donc un projet de passe-temps `` énorme '' pour moi.Et une autre raison est qu'il doit être dans une enceinte d'environ 7x5 "(cette version), sinon je dois descendre à environ 4x4" qui sera trop dense.
Les auto-routeurs @MichelKeijzers: peuvent fonctionner correctement s'il y a suffisamment d'espace autour des composants et si l'on ne se soucie pas de minimiser le nombre de vias.Lors du routage manuel d'une carte, on parvient souvent à garder un grand nombre de connexions entièrement sur un côté de la carte.Un routeur automatique «Manhattan» à l'ancienne n'essaiera même pas dans de nombreux cas.Au lieu de cela, il traitera la planche comme un maillage et supposera que chaque maillage a une certaine capacité.Il attribuera ensuite des pistes à des segments de maillage, et disposera simplement les pistes côte à côte dans chaque segment, puis placera des vias comme il convient.Les nouveaux routeurs automatiques sont bien sûr ...
... beaucoup plus sophistiqué que cela, mais l'approche de base permettrait même aux ordinateurs plutôt primitifs des années 1970 de gérer des tâches de carte plutôt compliquées si on leur donne suffisamment de place pour le routage, et si les vias n'étaient pas un problème.
J'essaierai cette semaine (pendant mon temps libre) de rassembler tous les conseils et j'essaierai probablement de l'acheminer manuellement moi-même, d'en tirer des leçons et d'obtenir une meilleure carte (mise en page) et un meilleur routage.


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 4.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...