Question:
Interfaçage microcontrôleur et secteur via un relais
Dean
2010-12-29 22:39:16 UTC
view on stackexchange narkive permalink


Je pense démarrer un projet où j'aurai besoin d'interfacer une sortie microcontrôleur et une alimentation secteur pour un système d'éclairage. Ma question concerne les relais. J'ai trouvé celui-ci un. Et je me demande si ce sera correct de mettre 230v à travers l'interrupteur du relais? Aussi, qu'est-ce que je recherche dans la fiche technique pour me dire quelle est la tension maximale que prendra le commutateur?

Cinq réponses:
#1
+5
stevenvh
2010-12-30 00:28:28 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Le relais est bon pour les charges résistives comme les lampes à incandescence. Les contacts AgSnO2 peuvent gérer des courants d'appel plus élevés que AgNi.
Notez que tous les courants donnés se réfèrent à cos (\ $ \ phi \ $) = 1, c'est-à-dire des charges entièrement résistives. Si vous souhaitez commuter des charges réactives comme des lampes fluorescentes, vous êtes limité à une fraction du courant maximal donné. Vous voulez également une marge de sécurité pour l'appel lors de la commutation d'une lampe à incandescence froide lorsque la tension est maximale.
Vos 10 A deviennent alors 1 A. Puisqu'une ampoule de 60 W consomme 0,25 A à 230 V, vous devriez pouvoir basculer à 4 lampes avec 1 relais.

modifier
Oubliez les lampes à incandescence. J'étais au supermarché aujourd'hui et j'avais besoin d'une ampoule de rechange. Alors que dans le passé, il y avait une offre d'au moins 30 ou 40 ampoules à incandescence différentes dans toutes les tailles et formes aujourd'hui elles étaient toutes parties! Même variété en CFL (fluocompactes) , donc ce n'est pas un problème, mais je ne pensais pas que l'incandescence serait effectivement partie avant le 1er janvier 2011.
Bref, pour votre relais. Les relais comme la charge résistive d'une ampoule à incandescence sont bien meilleurs que la charge réactive d'une lampe fluorescente (compacte). Alors qu'en théorie, vous devriez déclasser davantage le relais pour la charge modifiée, en pratique, les CFL ne représentent que 20% de la puissance des lampes à incandescence, de sorte que votre charge restera dans les limites définies précédemment: vous devriez toujours pouvoir commuter 4 CFL avec 1 relais .

Je me sens obligé de renforcer l'idée que les lampes à incandescence ne sont PAS des charges résistives du point de vue des relais. Étant donné que c'est la réponse «acceptée», je pense qu'elle ne devrait pas contenir de désinformation.
En outre, ce n'est pas * ma * suggestion, j'ai fourni une référence pour ce facteur, fwiw. Je ne pense pas qu'une réponse devrait être acceptée parce qu'elle vous dit ce que vous voulez entendre.
@vicatcu: si les lampes à incandescence ne sont pas résistives, pouvez-vous nous dire si elles sont capacitives ou inductives? Et quel est leur cos phi? Mes données indiquent cos phi = 1.
ils entrent dans leur propre catégorie - comme décrit dans la note d'application que j'ai liée à ma réponse (http://cp.literature.agilent.com/litweb/pdf/5988-6917EN.pdf). Bien qu'ils soient généralement "résistifs", ils ont des propriétés de matériau spéciales basées sur la température qui doivent être prises en compte.
@vicatcu: Exactement, courant d'appel, je ne le nie pas. OMI, le personnel d'Agilent est trop prudent; ils recommandent également une résistance série pour l'ampoule, n'est-ce pas? Avez-vous déjà vu cela dans une installation réelle? Mon point est que _dans mon expérience_ un facteur 4-5 fera l'affaire. Et je m'oppose à votre insinuation selon laquelle je dis au PO ce qu'il veut entendre.
Les ampoules de projecteur @stevenvh: Bell & Howell DJL ont deux filaments en série, dont l'un est placé dans un endroit qui ne fournit pas de lumière utile. Le deuxième filament est plus long que le principal mais ne brille pas aussi fort; je suppose qu'il est conçu pour avoir une résistance qui varie beaucoup moins entre le démarrage et le fonctionnement, et limiterait ainsi le courant d'appel au filament primaire.
#2
+5
Toby Jaffey
2010-12-30 01:43:26 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si vous avez le moindre doute sur la gestion de l'alimentation secteur, ne le faites pas.

Vous pourriez envisager une unité prête à l'emploi comme celle d'Adafruit:

https://www.adafruit.com/index.php?main_page=product_info&cPath=44&products_id=268

Ma principale préoccupation était le relais qui fondait sur moi. Et je vais monter une prise sur un pendentif pour que je puisse garder un œil sur ce qui lui arrive pendant les tests.
@Dean, utilise un fusible conçu pour votre charge maximale + ~ 10%.
#3
+4
Dave
2010-12-30 20:00:37 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si l'argent n'est pas un objet, alors la première chose à laquelle je vais est un relais à semi-conducteurs (SSR), au lieu de la variété d'interrupteurs mécaniques. J'ai dû commuter 120VAC avec une tension de commande CC à plusieurs reprises dans le passé, et j'ai toujours commencé avec les SSR Crydom. Les SSR rendent l'interfaçage avec la tension alternative vraiment très simple. Crydom a plusieurs modèles qui peuvent commuter 230VAC.

Cela dit, tout ce que je les ai utilisé est pour l'automatisation des prototypes et R&D. Il serait intéressant d'entendre ce que pensent les autres ici.

#4
+3
BG100
2010-12-29 23:16:37 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai déjà fait ce genre de chose et cela a bien fonctionné. Le relais que vous avez choisi semble correct, et tant que vous ne commutez pas une charge énorme, tout ira bien.

Si vous n'êtes pas sûr de la charge, faites un calcul simple, par exemple si votre commutation une ampoule de 100w allumée et éteinte, puis 100w divisé par 230v = environ 0,4 ampères. La fiche technique indique que le relais est évalué à 10A ... donc son chemin est plus que suffisant.

Si vos calculs sont terminés et que les choses tournent mal, le pire qui puisse arriver est qu'il brûle un relais bon marché, ou fait sauter un fusible ou un MCB ou quelque chose comme ça ... ce n'est pas la fin du monde.

D'un autre côté, si vous aviez 3 ampoules de 100 W, vous devriez probablement utiliser un relais évalué pour au moins 13 ampères (en appliquant un déclassement de 10%, une ampoule de 100 W devrait être bonne avec environ un relais de 4 A). De même, vous utilisez des conducteurs et des disjoncteurs qui sont correctement dimensionnés pour cette charge ou vous pourriez avoir un risque d'incendie sur vos mains. Je serais également prudent en suggérant que tous les modes de défaillance de relais sont «sûrs», car cela a beaucoup à voir avec le contexte dans lequel il est utilisé.
@vicatcu - 400mA pas 4A, le relais doit être bon pour 3x100W.
Le déclassement @Thomas, d'un facteur de 10%, je crois, signifie que vous devez diviser le courant par 0,1 (c'est-à-dire multiplier par 10). J'ai 4A de 400mA * 10 ...
@vicatcu, non, cela équivaut à un déclassement de 90%. Vous devriez obtenir environ 400 mA * 1,1 = 440 mA pour 10% de plus (ou vous pouvez réduire le relais à 90%, pour obtenir 9 A, soit cela fonctionne.)
@Thomas, lors de la commutation de charges incandescentes, il est conseillé de déclasser votre relais à * 10% de sa valeur résistive *. Donc, si le relais est conçu pour des charges résistives de 4 A, vous ne devez l'utiliser que pour des charges à incandescence de 0,4 A = 400 mA. Si vous avez une charge incandescente de 1,2 A, vous avez donc besoin d'un relais conçu pour des charges résistives de 12 A. Lisez la note d'application que j'ai liée dans ma réponse, je pense que ma lecture est exacte.
@vicatcu, Cela a du sens. Je pensais que les incandescentes étaient uniquement résistives? Montre ce que je sais.
#5
+2
vicatcu
2010-12-29 22:52:43 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Le Max. la tension de commutation est apparemment de 277V AC et 30V DC. Cependant, ce que vous devriez demander, c'est de combien de courant vous devez être évalué. Ce n'est pas une chose simple à répondre car selon le type de charge que vous commutez, vous devez en fait déclasser le courant différemment pour tenir compte du courant d'appel.

Je suggère de lire la Note d'application Agilent 1399 - Maximiser la durée de vie de vos relais pour vous donner une idée en profondeur de ce dont je parle. Ne plaisantez pas avec ces choses sans prendre les précautions appropriées. Vous noterez que pour un éclairage incandescant, vous devez déclasser d'un facteur 10%. Cela signifie que si votre éclairage consomme 5 ampères, vous feriez mieux d'obtenir un relais qui peut commuter 50 ampères.

Je pense que la raison pour laquelle l'éclairage à incandescence est tellement déclassé est que lorsque les filaments sont froids, ils ont une résistance beaucoup plus faible que lorsqu'ils chauffent, et donc tirent une énorme quantité de courant d'un démarrage à froid. Je ne fais que deviner ça.

Cela dit en fait dans la note d'application que vous avez liée. Citation: "la résistance d'un filament de tungstène chaud est 10 à 15 fois supérieure à sa résistance lorsqu'il est froid"
@W5V0 suppose parfois que ce ne sont que des souvenirs déguisés :)


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 2.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...