Question:
Condensateurs avec régulateur de tension LDO - dans quelle mesure est-ce nécessaire?
menehune23
2018-04-08 17:11:30 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je prévois d'utiliser un MCP1700 pour faire baisser la tension d'une batterie au lithium polymère de 3,7 V à 3 V. La batterie sera connectée au régulateur via un circuit de charge ( https: //www.sparkfun.com / products / 10217).La fiche technique du régulateur suggère un condensateur de 1 µF sur son entrée et sa sortie pour la stabilité.Quelle est l'importance de cela?J'utilise actuellement un régulateur sans condensateurs, et mon appareil s'allume et fonctionne très bien.

Est-ce que cela rend simplement le régulateur moins efficace, en raison d'une stabilité moindre et qu'il doit «chasser sa queue» davantage?

Qu'en est-il de l'entrée?Le circuit du chargeur répond-il à certains besoins?

L'appareil dans lequel il se trouve est une Game Boy Advance qui régule déjà un peu sa tension (il est habitué à être alimenté par des piles AA), alors j'envisageais de laisser les condensateurs éteints.

Quatre réponses:
#1
+21
Olin Lathrop
2018-04-08 18:03:58 UTC
view on stackexchange narkive permalink
La fiche technique du régulateur suggère ... Quelle est l'importance de cela?

À peu près aussi important que le fait que votre circuit fonctionne de manière fiable.

Essayer de reconsidérer les fiches techniques est une mauvaise idée. À moins que la fiche technique n'explique exactement ce qui se passe et ne vous donne des conseils sur les différents choix, les spécifications sont des exigences , pas des options.

Seul Microchip connaît les limites de stabilité du MCP1700. Leurs ingénieurs ont analysé cela sur de nombreux cas de courant, de marge, d'impédance de sortie, de température et d'autres paramètres. Ils ont distillé le résultat de toutes ces analyses jusqu'à une simple plage de capacités qui doivent être sur l'entrée et la sortie pour que l'appareil fonctionne de manière fiable. Pourquoi ne suivriez-vous pas cela?

Lorsque vous enfreignez une spécification de la fiche technique, toutes les spécifications restantes deviennent nulles et non avenues. Il n'y a plus aucune garantie de ce que fera l'appareil. Un ou quelques appareils individuels semblant fonctionner correctement à certaines combinaisons limitées de courant, de tension de chute, de température, d’impédance de source, d’impédance de sortie, etc. ne sont pas une preuve utile de quoi que ce soit.

En général, le plafond d'entrée est de garantir que le régulateur voit une impédance minimale à certaines fréquences. Idéalement, la tension d'entrée a une impédance de 0. Comme ce n'est pas possible, ils vous indiquent la capacité d'entrée minimale à corriger par le régulateur pour garantir l'impédance d'entrée que la conception suppose.

La capacité de sortie fait partie de la boucle de rétroaction globale, donc affecte la stabilité.Les exigences varient considérablement selon les régulateurs, en particulier les LDO comme le MCP1700.Les premiers LDO étaient destinés aux condensateurs au tantale en sortie et reposaient en fait sur une ESR minimale (résistance en série effective) du capuchon.D'autres spécifient une plage de capacité, la valeur la plus élevée et la plus basse étant mauvaises.Une bonne chose à propos du MCP1700 est qu'il n'y a pas d'exigence minimale d'ESR.Vous pouvez connecter un capuchon en céramique directement à sa sortie.En fait, vous devez le faire.

Faites ce que dit la fiche technique , sinon vous êtes un pilote d'essai.

Si vous prévoyez de fabriquer, vous ne pouvez pas non plus compter sur les tests pour vous sortir des ennuis.S'éloigner de la feuille de données vous amène dans le territoire marginal où la variation de lot commence à vous blesser.Il est tout à fait possible pour Microchip de changer la puce de fonctionnement interne à tout moment et de ne pas le mentionner si l'appareil reste conforme aux spécifications.
Peut-être que la question devrait être "Y a-t-il jamais une raison * de ne pas * faire ce que la fiche technique indique?"
#2
+8
JRE
2018-04-08 17:40:40 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Vous devez suivre les recommandations de la fiche technique.Sinon, vous risquez une oscillation.Le régulateur commence à osciller - la sortie monte et descend.Quand je l'ai fait, le régulateur a également chauffé.

La fiche technique du MCP1700 recommande un condensateur 1uF sur la sortie.C'est un minimum.Il recommande également que le condensateur soit situé aussi près que possible des broches du régulateur.

Souvent, vous devez garder un œil sur la résistance interne (résistance série équivalente = ESR) du condensateur.Certains vont osciller si l'ESR est trop élevé (ou trop bas).Le MCP1700 semble être assez tolérant - la fiche technique mentionne l'utilisation de différents types de condensateurs qui présentent de grandes différences d'ESR, et dit qu'ils peuvent tous être utilisés sans problème.

Il recommande également un condensateur sur l'entrée.L'exemple de circuit montre un 1uF, mais n'entre pas dans les détails à ce sujet.

#3
+5
Leon Heller
2018-04-08 17:25:18 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Les régulateurs sans les condensateurs spécifiés peuvent osciller et ne pas réguler correctement.J'ai su que cela se produisait dans un circuit construit par un ami.Les condensateurs doivent être aussi proches que possible des fils du régulateur.

#4
+3
Jakey
2018-04-08 18:04:22 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Vous remarquerez peut-être de petites oscillations, ce qui n'est pas la meilleure chose dans un circuit.

PS: Je ne vois vraiment pas de problème d'utilisation de deux condensateurs 1 µF: ils ne sont pas si gros que cela poserait des problèmes lors de leur intégration dans le système.Vous pouvez également les trouver même en tant que SMD et simplement les souder entre les jambes du 1700 et le problème est résolu.



Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...