Question:
Protection anti-retour pour un solénoïde de verrouillage CC?
Stocky6409
2010-03-05 11:28:34 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je recherche une solution pour la protection contre le «flyback» lors de la commande d'un solénoïde de verrouillage CC à 2 fils. Vous ne pouvez pas utiliser la solution de diode traditionnelle car la polarité de la bobine est inversée pour ouvrir ou fermer le solénoïde.

Mon CCT utilise deux relais pour commuter le solénoïde - le premier (SPST) alimente les seconds relais (DPDT) qui effectue l'inversion de polarité pour l'alimentation de la bobine de solénoïde.

Bien sûr, mes bobines de relais ont déjà des diodes flyback conventionnelles connectées - ce que je cherche à protéger, c'est contre l'EMF arrière du bobine de solénoïde elle-même.

Pourquoi n'utilisez-vous pas de transistors pour piloter le solénoïde principal?
parce que j'avais des relais appropriés et des transistors non appropriés :-) Le cct original que j'utilise a conduit une vanne à moteur à courant continu à 2 fils qui n'a besoin que de puissance dans une polarité ou l'autre pendant 1-2 secondes pour changer d'état. Le solénoïde est similaire en ce qu'il n'a besoin que d'une courte impulsion d'une polarité ou de l'autre pour changer d'état.Il a été jugé plus rapide d'adapter le courant cct qui attend que les pièces fassent quelque chose de différent.
Deux réponses:
#1
+7
starblue
2010-03-05 12:31:53 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Vous pouvez utiliser quatre diodes pour les rails d'alimentation comme pour les moteurs d'un pont en H.

Voir par exemple ici.

C'est une bonne solution. Avec une capacité de dérivation suffisante (l'alimentation en tension en aura probablement assez, ajoutez-en plus si vous êtes inquiet), tout ira bien. Vous devez simplement vous assurer que l'énergie de l'inductance du solénoïde peut revenir à l'alimentation sans augmenter la tension au point de causer des dommages.
#2
+6
Clint Lawrence
2010-03-05 13:21:10 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il y a plusieurs façons de procéder.

  • Deux diodes zeners connectées en série. Avec les diodes connectées avec une polarité opposée (les deux anodes connectées ou les deux cathodes connectées), la tension sera bloquée dans les deux sens. La tension Zener doit être supérieure d'au moins un volt ou deux à la tension d'alimentation utilisée pour entraîner le solénoïde. Augmenter la tension Zener jusqu'à la tension nominale de vos contacts de relais permettra une réponse plus rapide du solénoïde.
  • Quatre diodes se fixant à l'alimentation, comme suggéré par starblue. Avec cette approche, vous voudrez vous assurer que l'alimentation peut absorber le courant fourni par le solénoïde lorsqu'il s'éteint.
  • Un amortisseur RC. Vous devrez calculer ou expérimenter pour obtenir une combinaison RC appropriée qui échange la tension de crête et la constante de temps.

Ma préférence serait pour les zeners dos à dos. Contrairement à la pince à quatre diodes, il maintient le courant de retour contenu, loin de l'alimentation. L'avantage par rapport au snubber RC est que la tension est bien définie et qu'il est facile à spécifier.

Cheers - je pense que j'ai quelques zeners appropriés sous la main - regarderont le matin. Merci
Donc, pour clarifier votre commentaire "dos à dos - connecté en série": cela signifie-t-il les deux cathodes avec les anodes à chaque borne de solénoïde? OU 2 zeners en parallèle A à K et une jonction à chaque borne de solénoïde?
Oui, les deux cathodes ainsi que les anodes de la borne du solénoïde sont correctes. J'ai essayé de clarifier un peu la réponse.


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 2.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...