Question:
Amplifier les instruments en mesurant le courant dans les cordes conductrices
endolith
2010-03-22 21:27:39 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Le micro d'un instrument de musique normal utilise un aimant à l'intérieur d'une bobine, et le mouvement d'une corde ferromagnétique provoque des changements dans le champ magnétique, qui induisent alors des courants dans la bobine.

Une autre possibilité serait d'utiliser juste un aimant puissant près d'une corde et mesurant les courants induits dans la corde elle-même. Cela ne nécessiterait qu'une corde conductrice, pas une corde ferromagnétique.

Est-ce que quelqu'un utilise réellement cette méthode? Y a-t-il un nom pour cela, ou est-ce inutile, donc personne n'en parle? Je l'ai essayé hier soir, et ça marche, mais le signal est très faible (-50 dBV, par exemple, contre -5 dBV pour un micro magnétique pour guitare électrique).

Je suis juste tombé dessus et j'ai eu une pensée: une troisième possibilité serait d'utiliser une source de courant isolée pour faire passer un courant à travers la corde et générer un champ magnétique. Cela permettrait des chaînes non ferromagnétiques, et des courants plus élevés pourraient générer des signaux beaucoup plus forts qu'une chaîne statique, mais conserverait les avantages de la détection de la bobine.
@KevinVermeer: Les micros devraient être tournés à 90 ° par rapport à leur position normale, non? Avec leur axe perpendiculaire à la corde
Bon point. J'ai du mal à comprendre où irait le champ magnétique (et à avoir l'air d'un imbécile qui tord les pouces dans différentes directions et incline la tête), mais il semble que cela produirait peu de variation dans le champ magnétique lorsque la corde bouge .
@KevinVermeer: Cela produirait certainement des variations, le champ devenant de plus en plus faible à mesure que la corde se rapproche de plus en plus du micro.
À droite, mais IIRC le mouvement des cordes est parallèle au plan de la guitare. Un micro normal ne se soucie pas, mais cela pourrait produire un volume différent si la corde était giflée (comme dans une guitare basse) plutôt que pincée, et le volume changerait si l'oscillation n'était pas dans un plan constant ... pourrait être intéressant. Prenons ceci pour discuter si vous voulez en parler davantage, même si je n'aurai pas le temps aujourd'hui.
Quatre réponses:
#1
+11
Adam Davis
2010-03-23 06:51:30 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Est-ce que quelqu'un utilise réellement cette méthode?

Pour les instruments à cordes, non, mais le principe est utilisé dans de très nombreux endroits.

est-ce inutile, donc personne n'en parle?

Ce n'est pas inutile, mais cela présente des inconvénients importants, et d'autres méthodes sont tout simplement bien supérieures.

Je l'ai essayé la nuit dernière, et ça marche, mais le signal est très faible.

C'est le principal inconvénient. D'autres sont:

  • Vous mesurez de faibles tensions induites dans la chaîne qui est en contact avec un conducteur (humain) qui gâche la mesure
  • Des techniques de mesure plus avancées induisent un tension dans la corde, mais encore une fois le conducteur humain est dans le chemin
  • Les cordes sont plus variables en termes de propriétés électriques (résistance, capacité, inductance) qui affectent toutes le son, et signifient que deux instruments peut sembler très différent
  • Les cordes, étant longues, ne sont pas différentes des antennes et des inducteurs et sont très bonnes pour capter le bruit parasite dans les champs électriques et magnétiques. Vous pouvez être beaucoup plus proche d'un ballast de lampe avec un capteur de bobine avant de capter le bourdonnement CA que vous ne le pouvez avec un capteur de cordes.
  • Il n'y a pas d'isolation galvanique, donc l'ampli doit être isolé de la ligne CA et les sources haute tension, ce qui exclut à peu près les amplis à tube.
  • Les décharges électrostatiques de l'utilisateur dans la chaîne et conduites dans l'équipement sont dommageables, mais même si elles sont supprimées, vous ne pouvez pas facilement filtrer le un bruit supplémentaire qu'elle provoque.
  • Obtenir une bonne connexion électrique à la corde dans un environnement de performance est difficile car il est difficile d'étamer les métaux utilisés dans de nombreuses cordes, et les vibrations, la corrosion et d'autres facteurs environnementaux le compliquent.

Ce n'est que le début. Ne vous méprenez pas, les micros à bobine ont aussi des inconvénients, mais ils sont supérieurs dans de nombreux domaines.

#2
+3
JL Frusha
2012-09-24 11:39:40 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Oui, cette méthode est utilisée depuis un certain temps. stringamp.com est une entreprise danoise qui utilise la technique et a poursuivi le design après la faillite d'une autre entreprise (dans les années 1930, je crois).

Ils ont plusieurs pistes de l'instrument, à un contrôleur / préampli accroché à la ceinture (6 commandes pour un violon à 4 cordes), que je présume être 4 commandes de tonalité et un volume d'équilibrage entre les paires de cordes supérieures et inférieures (présomption basée sur 2 micro, commandes à 3 potentiomètres de guitares à 2 micros).

+1 pour trouver une utilisation de cette méthode. Je ne suis pas sûr de la partie des commandes de tonalité, car l'idée est simplement de reproduire le son aussi fidèlement que possible - j'imagine que tous les sons / effets sont destinés à être ajoutés plus tard. Je pense que le système fournit juste un préampli pour chaque chaîne et cela est mélangé dans un signal de sortie. Si vous regardez la [boîte de préampli] (http://stringamp.com/stringamp/img/preamp.jpg), il semble qu'il y ait juste un potentiomètre pour chaque corde, entrée à gauche et sortie à droite.
Je ne vois rien sur cette page sur le fonctionnement du système, à part "Le StringAmp ™ fonctionne par le mouvement spatial de la corde dans un champ actif individuellement calibré. Le préamplificateur est très spécial, à la fois dans la génération et la détection de ce champ. "
#3
+1
Robert Harvey
2010-03-23 04:04:30 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Les cartouches phonographiques à bobine mobile et à aimant mobile (et autres transducteurs similaires) incarnent essentiellement les mêmes principes que ce que vous décrivez. Comme vous vous en doutez de vos expériences, les cartouches à bobine mobile ont un rendement beaucoup plus faible que l'aimant mobile. Cependant, la fidélité est probablement meilleure avec les cellules à bobine mobile.

Si vous pouvez obtenir un rapport signal / bruit acceptable, je ne vois aucune raison pour laquelle cela ne fonctionnerait pas. Cependant, je m'attendrais à ce que le timbre soit quelque peu différent. Vous aurez probablement besoin d'un gain de tension supplémentaire de 10 à 20 dB. Vous pouvez (soigneusement) essayer une entrée microphone haute impédance, ou placer un ampli opérationnel dans le chemin du signal pour obtenir un peu plus de gain.

Compte tenu de la nature éclectique et de l'histoire des bobines de micro (comme les humbuckers) ) et les exigences imposées aux instruments de musique par l'environnement scénique, je qualifierais votre application d '"utilisation spécialisée". Il n'y a aucun moyen de savoir à l'avance si les cordes seront plus sensibles au larsen, par exemple, sans le tester au préalable.

Une fois, j'ai mis un microphone à condensateur sur un oreiller, mis une autoharp dessus , et a augmenté les aigus. L'enregistrement qui en a résulté était génial. Continuez à expérimenter!

Je m'attendrais à ce qu'une cartouche à bobine mobile ait une sortie * plus élevée * qu'un aimant mobile, avec des bobines et des aimants identiques, car la bobine a moins de masse.
De Wikipedia: «Un inconvénient est cependant que les cartouches à bobine mobile génèrent un signal de tension encore plus faible qu'une cartouche de type à aimant mobile. C'est parce que la bobine mobile ne peut pas être assez grande (elle serait trop lourde) pour générer des niveaux de tension équivalents. Le signal résultant n'est que de quelques centaines de microvolts, et donc plus facilement submergé par le bruit, le bourdonnement induit, etc. "
#4
+1
Joseph Rogowski
2013-01-28 11:29:52 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Consultez ce lien pour plus de détails sur l'utilisation d'une chaîne en mouvement comme capteur. http://music-electronics-forum.com/t14952-2/

Le plus pratique La manière est d'utiliser un transformateur miniature de 8 ohms à 20K ohms ou plus (côté 8 ohms) attaché à travers une chaîne derrière l'écrou et le pont. La corde agit comme le ruban dans un microphone à ruban.

Connectez le côté haute impédance du transformateur à l'entrée d'ampli. Fixez également une jambe du côté basse impédance au côté masse haute impédance pour minimiser le bruit.

Placez un ou plusieurs aimants dans l'espace entre le manche et le chevalet et écoutez les changements de tonalité lorsque la position de l'aimant change.

Vous pouvez également passer une ou plusieurs cordes à travers une miniatute transformateurs de courant toroïdal pour obtenir le son de chaque chaîne indépendante ou des chaînes combinées.

Les transformateurs sont le moyen le plus pratique d'augmenter la très faible impédance d'une corde de guitare dans la plage de 0,5 à 1 ohm jusqu'à un niveau plus utilisable plus élevé sans introduire trop de bruit.

La qualité du son avec cette configuration peut être plus acoustique que le son traditionnel d'un micro de guitare à haute impédance qui ont tous une bosse de résonance dans la gamme 2Khz à 5Khz.



Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 2.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...